La perte d’autonomie des personnes âgées est déterminée en fonction d’un certain nombre de critères. La perte d’autonomie est établie selon 6 catégories de niveaux de dépendance (Groupe Iso-Ressource-GIR). Ces catégories figurent dans la grille Autonomie, Gérontologie, Groupes Iso-Ressources (AGGIR). Le montant de certaines aides sociales, comme l’allocation personnalisée d’autonomie (APA : demande type), est déterminé en fonction de la catégorie GIR de la personne qui correspond à son niveau de perte d’autonomie. A quoi correspondent les niveaux de dépendance ? Qui évalue le niveau de dépendance d’une personne âgée ? Dépendance-infos vous donne toutes les réponses dans cet article !

Les différents niveaux de dépendance : à quoi correspondent-ils ?

cancer des personnes âgéesLa grille AGGIR qui permet d’évaluer la perte d’autonomie d’une personne âgée est composée de 6 degrés de dépendance qui correspondent à des Groupes Iso-Ressources. Les voici : GIR 1 : dans cette catégorie sont classées les personnes âgées qui sont alitées ou confinées au fauteuil et dont les fonctions mentales sont gravement altérées. Ces personnes nécessitent une présence indispensable et continue. GIR 2 : il s’agit des personnes âgées qui sont alitées ou dans un fauteuil mais dont les facultés mentales ne sont pas complètement altérées. Ces personnes ont besoin d’être assistées pour la plupart des actes de la vie quotidienne. Dans cette catégorie GIR sont aussi placées les personnes qui peuvent se déplacer mais dont les capacités mentales sont altérées. GIR 3 : cette catégorie regroupe les seniors dont les capacités mentales sont conservées et dont les capacités locomotrices sont partiellement altérées. Ces personnes ont besoin d’une aide effectuée plusieurs fois par jour pour leur autonomie corporelle. GIR 4 : il s’agit des personnes qui, lorsqu’elles sont levées, peuvent se déplacer à l’intérieur de leur logement et qui nécessitent parfois une aide pour s’habiller et pour leur toilette. Ce GIR comprend également les seniors dont les capacités de déplacement ne sont pas altérées mais qui ont besoin d’être assistées pour les repas ou les activités corporelles. GIR 5 : dans ce groupe, on trouve les personnes âgées qui ont besoin d’une aide ponctuelle pour les repas, le ménage, la toilette. GIR 6 : les seniors pouvant accomplir en autonomie les actes essentiels de la vie quotidienne. Qu’est-ce que la grille « actes de la vie quotidienne » (AVQ) ? La grille AVQ vient compléter la grille AGGIR dans la détermination du degré de dépendance d’une personne âgée. La grille contient 6 actes de la vie quotidienne : toilette, continence, alimentation, habillage, déplacement, transferts et 4 niveaux de perte d’autonomie. 1er niveau : la personne âgée ne peut effectuer 2 actes de la vie quotidienne sur 6, 2e niveau : la personne n’est pas en capacité d’effectuer 3 AVQ sur 6, 3e niveau : le senior ne peut pas effectuer 4 AVQ sur 6, 4e niveau : la personne âgée est dans l’incapacité de réaliser 5 ou 6 AVQ sur 6.

Qui détermine le niveau de dépendance d’une personne âgée ?

Le degré de perte d’autonomie est déterminé par un médecin ou un travailleur social désigné par le Conseil départemental si la personne âgée vit à son domicile ou par une équipe médico-sociale si le senior est en établissement. Une évaluation du niveau de dépendance est notamment sollicitée lorsque le senior souhaite bénéficier des aides existantes comme l’APA (aides des caisses de retraite). L’évaluation du niveau de dépendance sert également à établir le plan d’aide personnalisé.