Qu’est ce que la dénutrition ?

La dénutrition résulte d’un déséquilibre entre les apports nutritionnels et les besoins de l’organisme (Haute Autorité de Santé : HAS).Les personnes âgées sont fragiles et cette dénutrition les affaibli encore plus. En effet, la dénutrition entraîne d’importantes pertes musculaires et rend les personnes moins résistantes.Pendant l’hiver, les personnes âgées souffriront d’autant plus de cette dénutrition car il ont besoin de plus de force pour affronter le froid.

Mémo sur la malnutrition et la dénutrition

En cours de rédaction.

Les conséquences ?

On parle de dénutrition lorsque l’on constate un amaigrissement de 5% du poids sur un mois ou 10% sur six mois.

Les conséquences de la dénutrition peuvent être très lourdes.

Perte d’autonomie

Sa santé plus fragile il faudra placer son proche dans un institut spécialisé qui prendra en charge son alimentation.

Perte de poids

La perte de poids entraine une perte de masse musculaire et rend donc plus vulnérable la personne.

Perte d’immunité

Une personne âgée verra son immunité se détériorer et sera plus sensible aux virus et aux agressions extérieures.

Important

Pour vérifier qu’une personne n’est pas atteinte de dénutrition, il faut la peser chaque semaine à l’aide d’un pèse personne.

Les causes

La dénutrition n’arrive pas par hasard. Il existe des causes qui entraînent la personne âgée dans le cercle vicieux de la malnutrition. Voici les différents facteurs principaux recensés par la HAS qui conduisent à cette dénutrition.

Dépression

Le deuil, les difficultés financières, l’isolement ou encore la maltraitance peuvent entraîner la dépression d’une personne et donc l’inciter à ne plus ou peu se nourrir.

Affections aiguës

Ou maladies chroniques qui peuvent entraîner de très fortes douleurs et faire perdre complément l’appétit d’une personne.

Traitement médical

Sur du long terme cela peut entraîner des effets secondaires comme la sécheresse de la bouche, l’anorexie ou des troubles digestifs qui ne donnera pas envie de se nourrir.

Livres A savoir

Le goût des personnes âgées devient de moins en moins intense. À vous de relever les plats à coup de condiments pour lui redonner l’appétit.

Régimes

Souvent contraintes à de nombreux régimes (sans sel, diabétique, mixé…) cela est un facteur qui démotive certaines personnes à s’alimenter notamment celles qui vivent seules.

Troubles démentiels

Les troubles démentiels, neurologiques et psychiatriques comme la maladie d’Alzheimer ou encore les troubles du comportement font partie des symptômes.

Bucco-dentaires

Les problèmes bucco dentaires entraînent des problèmes de mastication, un mauvais état dentaire… cela pose par conséquent des difficultés pour s’alimenter.

Que faire face à un cas de dénutrition ?

Il est très difficile de se rendre compte que l’un de ses proches souffre de dénutrition. On a le sentiment qu’il se laisse mourir et que c’est injuste. Pourtant, ce n’est souvent pas le cas et des solutions existent pour prévenir la dénutrition.

Changer de rythme
alimentaire

Remplacer les gros repas par plusieurs petit repas dans la journée. Par exemple au lieu du petit déjeuner, déjeuner, dîner conséquent, préféré le rythme petit-déjeuner, collation à 10 heures, déjeuner, goûter à 16 heures, dîner et éventuellement de quoi grignoter avant d’aller se coucher.

Faire du repas un moment agréable

A force de repas en solitaire, manger n’est plus une source de plaisir pour une personne âgée. Changer cela en lui aménageant un endroit agréable, en cuisinant des plats qu’elle apprécie et qu’elle puisse manger facilement (mixer les aliments si besoin).

Favoriser les aliments riches en protéines et en énergie

Si beaucoup de personnes pensent que les personnes âgées ont besoin de moins d’énergie que les plus jeunes, il n’en est rien, au contraire ils en ont plus besoin qu’une personne de moins de 50 ans. Pour cela privilégiez les recettes riches en crème, fromage, lait, oeuf…).