Prix d’un monte escalier

Pour un fauteuil élévateur de base, c’est-à-dire lorsque l’escalier est droit, il faut compter environ 3500€. S’il y a un palier ou une courbe, les adaptations sont plus nombreuses. Il faut alors compter entre 7000€ et 9000€. Il s’agit ici de simples estimations et la plupart des installateurs demandent une photo de votre escalier pour mieux évaluer le coût de l’aménagement. Sachez qu’une visite gratuite et sans engagement peut également être envisagée. Il est aussi possible de demander un devis sans engagement sur notre site.

Escalier droit
3500 €


On parle d’escalier droit lorsque les marches sont parallèles et qu’il y a une certaine linéarité au niveau de la pente. Bien entendu sans palier ni courbe

Escalier avec courbe ou palier – 7000 €


L’escalier comporte une ou plusieurs courbes, un ou plusieurs changements de pente

Livres A savoir

Il existe différentes options souvent nécessaires pour un usage optimal comme une plateforme élévatrice.

Comment choisir son fauteuil ?

Nous vous conseillons de prendre le temps de comparer les différentes offres des entreprises spécialisées. N’hésitez pas à demander plusieurs devis sur notre site  afin d’avoir une vision complète des tarifs. Il existe aussi des salons spécialisés.

Voici les éléments à vérifier avant l’achat d’une chaise montante :

check-2Durée de la garantie

Elle est, la plupart du temps, de 2 ans à compter de l’installation et couvre uniquement les défauts de fabrication (réparation ou remplacement de pièces défectueuses). Il est en revanche possible d’opter pour une extension de garantie jusqu’à 10 ans. Cette dernière intégrant l’entretien annuel fortement conseillée après la cinquième année. Cette visite d’entretien vise à assurer la sécurité et la fiabilité du monte-escalier ; c’est aussi souvent l’occasion de remplacer les batteries.


check-2Procédures de remboursement

En cas d’insatisfaction, beaucoup de sociétés proposent un remboursement intégrale du monte escalier dans les jours qui suivent l’achat (jusqu’à 45 jours généralement). La désinstallation est aussi gratuite. Cela vous permet d’être remboursé si le produit n’est pas conforme à sa présentation commerciale ou si son agencement ne correspond pas à votre besoin.


check-2Coût de la livraison

Les installateurs de monte-escalier s’engagent souvent à une livraison rapide : comptez au minium 15 jours ouvrés après la visite de l’expert. N’hésitez pas à comparer les frais de livraison dans chacun devis.


check-2SAV et assistance

Assurez-vous d’une assistance téléphonique 24h/24 et 7j/7 ou de larges plages horaires. Qu’il s’agisse d’une question, d’une panne suite à une mauvaise compréhension du fonctionnement de l’appareil : il est appréciable de pouvoir être assisté à n’importe quel moment. Côté dépannage privilégiez les sociétés qui proposent une intervention dans les 24h.

Livres A savoir

Souvent les devis ne peuvent se faire qu’après le passage d’un technicien spécialisé. Ce dernier a en effet besoin d’évaluer la quantité de travail en fonction de l’escalier existant.

Les types de fauteuils élévateurs

Il existe deux types de monte escalier : les tournants et les droits. En fonction de l’agencement de votre escalier et de sa taille, le monte personne sera adapté. Il faut être vigilent sur certains critères avant l’achat : le détecteur d’obstacles, l’arrêt d’urgence, le confort du siège et des accoudoirs, l’ergonomie de la manette, l’ajustement de l’assise, la présence d’une ceinture de sécurité ou encore le régulateur automatique de survitesse. Il existe également d’autres options comme le verrouillage du monte escalier lorsque l’utilisateur souhaite se relever ou s’asseoir, l’ajustement de l’assise ou le pivotement automatique.

Aides financières et subventions pour l’achat et l’installation d’un siège montant

Différents organismes peuvent vous aider dans le financement d’un tel matériel.

  • L’ALGU (Association d’aide pour l’adaptation du logement des personnes en situation de handicap) peut vous aider si la personne est titulaire d’une carte d’invalidité. Il faut alors prendre contact avec le PACT-ARIM de votre département ou l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) pour connaître précisément les aides.
  • Le crédit d’impôt : du fait qu’il s’agisse d’un aménagement qui favorise l’autonomie des seniors ou personne à mobilité réduite, vous pouvez prétendre à un crédit d’impôt. Que vous soyez locataire ou propriétaire (à condition que les travaux soient effectués dans la résidence principale), vous pouvez bénéficier de cet avantage fiscal en précisant le montant total des travaux sur votre déclaration d’impôts accompagnée de la facture. Vous pouvez prétendre généralement autour de 25% de la somme TTC mentionnée sur votre facture. En savoir plus sur www.service-public.fr.
  • TVA à 5,5% qui s’applique pour les logements qui ont plus de 2 ans et uniquement pour des travaux qui consistent à améliorer le logement de la personne à mobilité réduite. Propriétaire, locataire ou simple occupant : tout le monde peut en bénéficier à condition que la facture mentionne l’achat et la pose par un professionnel.
  • Une prise en charge partielle au titre de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). La mutuelle, la sécurité sociale, le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), la MDPH (Maison Départementale des Personnes Âgées), les caisses de retraite et les collectivités territoriales (Conseil général, Conseil régional etc.) peuvent aussi vous venir en aide.