Pourquoi autant de chutes chez les personnes âgées ?

Selon les statistiques, on enregistre près de 450 000 chutes par an chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Une partie de ces chutes sont mortelles (environ 3%). Plus l’âge du senior est avancé, plus le risque de faire une chute accidentelle est élevé. Ainsi, si le risque est de 35% entre 65 ans à 79 ans, celui-ci est presque doublé (55%) chez les séniors de plus de 90 ans. Pour les personnes âgées entre 80 ans et 89 ans, le risque de chute est de 45%. Ce risque ne doit donc pas être sous-estimé chez les personnes âgées. A noter également qu’en cas de chute, le risque que celle-ci se reproduise dans l’année est multiplié par 20 chez les seniors.

Sans oublier les conséquences que les chutes provoquent chez nos aînés :

  • 1 chute sur douze entraîne une fracture,
  • dans 1 cas sur trois, il s’agit d’une fracture du col du fémur (50 000 cas par an).

Dans presque 4 cas sur 10, une hospitalisation de la personne âgée est nécessaire suite à sa chute.

Quelles sont les causes des chutes chez les personnes âgées ?

A un âge avancé de la vie, les capacités physiques sont naturellement diminuées.

1. Facteurs qui rendent les déplacements plus difficiles, en raison de la diminution de la masse musculaire :

Jambes moins stables

Perte d’équilibre

Réflexe amoindris

Mais d’autres éléments peuvent aussi être à l’origine d’une chute :

Troubles
de la vision

Perte
d’audition

Baisse de la
pression artérielle

Prise des médicaments

3. Des facteurs liés à l’activité des seniors ou encore à leur environnement (domicile non aménagé) jouent également.

Les solutions matérielles

Pour éviter les risques de chutes chez les personnes âgées, il est possible de recourir à des aides matérielles :

Une canne

Pour trouver un meilleur équilibre

Un déambulateur

Pour faciliter les déplacements

Médecin

Généraliste et ophtalmologiste pour qu’ils puissent apporter certaines corrections.

Faire le point sur sa nutrition

Afin d’éviter les chutes chez les séniors, il est nécessaire de recourir à des aides matérielles mais celles-ci doivent se combiner avec des moyens de prévention. La prévention des risques de chute chez les personnes âgées passe par une bonne hygiène de vie grâce à une alimentation équilibrée et des exercices physiques pour le maintien de la forme.

Avoir une bonne alimentation est essentiel pour son hygiène de vie. Beaucoup de personnes âgées mangent trop peu tout simplement par manque d’appétit ou à cause de la fatigue engendrée par la préparation du repas.

Ceci a un impact direct sur ses déplacements : plus faible, la personne âgée aura plus facilement des vertiges et des pertes d’équilibre. Le risque de chute est donc beaucoup plus important.

S’hydrater

Encore plus important en cas de canicule.

Activité physique

Une marche quotidienne d’une vingtaine de minutes permettra de maintenir la masse musculaire

Adapter sa maison

Pour diminuer le risque de chute, il est nécessaire de prendre un minimum de précautions. Il est recommandé d’enlever tous les tapis ou tout autre revêtement glissant. Les passages doivent être bien dégagés. Les escaliers peuvent être adaptés grâce à une rampe.

La salle de bain est par exemple une pièce à surveiller de près. Des barres de soutien peuvent par exemple faciliter certains gestes de la personne âgée. Par ailleurs, l’aménagement de cette pièce avec une baignoire ou une douche adaptée peut s’avérer nécessaire afin d’éviter les chutes.

Soyez enfin vigilent à ce que tous les fils électriques soient correctement rangés. L’éclairage doit aussi être régulier d’une pièce à l’autre.

*Sources chiffres : Invs, CépiDC, Inpes.