Bien choisir sa canne de marche et l’utiliser convenablement

    Une canne de marche peut être d’un grand soutien pour les personnes qui éprouvent des difficultés à se déplacer, souffrent de troubles de l’équilibre ou de douleurs musculaires ou articulaires. La canne peut aussi simplement être un support rassurant si vous manquez d’assurance dans vos déplacements.

Ai-je besoin d’une canne ?

  Avant de comparer les cannes et d’envisager d’en acquérir une, il peut être utile d’évaluer si vous en avez besoin ou non. Il serait dommage que votre canne ne serve que de décoration à votre salon. Sachez qu’en aucun cas une canne n’est conçue pour supporter la totalité de votre poids. Une canne très légère offre un support léger, elle vous aide à marcher et vous permet de transférer une partie du poids porté par votre poignet ou l’avant de votre bras. C’est un simple appui qui peut aussi être utilisé dans les cas de blessures assez mineures pour vous soulager et vous aider à mieux équilibrer votre corps.  

Quel type de canne ?

  Vous souhaitez adopter une canne ? Il convient alors de choisir le bon modèle en fonction de vos besoins et de votre morphologie. A chaque besoin sa canne. Vous devrez déjà choisir entre canne à pommeau ou canne munie d’une poignée. La poignée doit être solide et facile à prendre en main, elle doit également être malléable, ne doit pas vous glisser des mains ni être trop grande. Il existe des cannes conçues pour une prise en main parfaite, les doigts et la paume de la main s’adaptent parfaitement à ces cannes qui ont choisi de mettre la main au cœur de ce support. D’autres modèles ont choisi de soulager davantage l’avant bras et lui apportent un bon soutien. Peu importe la canne que vous choisirez, gardez à l’esprit que la prise en main est importante et vous devez sentir que vous la tenez fermement.  

Les différentes parties d’une canne

 

  • Le fût

C’est le tronc de la canne, la partie longue donc. Il peut être fabriqué de matières différentes, les plus communément utilisées restent le métal, le bois, la fibre de carbone ou le polymère mais vous pourrez croiser des cannes fabriquées avec d’autres matériaux. L’embout de la canne est très important et il est important de le changer régulièrement pour vous assurer une bonne stabilité et une sécurité sans faille. Les couleurs ne sont pas interdites et rien ne vous oblige à opter pour une canne grise, vous pouvez la personnaliser et vous laisser tenter par la couleur. Pour bien choisir votre canne, vous devez savoir qu’il est préférable de choisir une canne avec un fût léger mais résistant (100 kilos de pression semble être une bonne moyenne). Les cannes les plus solides, cannes XXL, peuvent supporter un poids de 150 kilos, les autres cannes en moyenne peuvent supporter 100 kilos sans craindre de chute.  

  • La poignée 

Autre élément primordial, la poignée de votre canne. Soyez particulièrement attentif à la qualité de la poignée de votre canne, tuteur de marche, si vous êtes en surpoids ou avez des douleurs au poignet. Le volume de la poignée doit vous permettre une bonne prise en main, entière et globale. Si vous aimez personnaliser vos objets et vous différencier des autres, vous pouvez tout à fait choisir une poignée aux couleurs plus gaies, cependant faites toujours passer en priorité l’ergonomie à la fantaisie, si vous parvenez à cumuler les deux, vous êtes gagnant. Droitier ou gaucher, à chacun sa canne adaptée.    

Une canne à la bonne taille

  Une canne n’est un bon support que si vous la choisissez à la bonne taille. Pas compliqué. Notre astuce pour ne pas se tromper : levez-vous et mettez les bras le long du corps. Lorsque vous êtes dans cette position, la poignée de votre canne doit arriver au niveau de la jointure de votre poignet. C’est la canne qu’il vous faut si dans cette posture vous pouvez maintenir la main sur votre canne et plier le coude d’environ 20 degrés tout en restant debout. Une autre règle plus simple et moins précise fonctionne également : la longueur du fût de votre canne mesure la moitié de la hauteur de son utilisateur, avec les chaussures aux pieds. Vous sentirez que votre posture est idéale lorsque debout votre canne vous est d’un véritable appui. Si vous êtes légèrement penché en avant, votre canne est trop petite et risque de vous déséquilibrer. Si votre blessure vous fait souffrir, votre canne est trop grande, à éviter donc.  

Quelle main pour tenir la canne ?

  Comment savoir de quelle main utiliser sa canne ? Facile, vous devez tenir la canne du même côté que votre jambe fonctionnelle et non pas nécessairement tenir compte du fait que vous soyer droitier ou gaucher. Si vous vous êtes blessé la jambe gauche et que votre jambe droite est valide, vous devez tenir la canne de votre main droite. Inversement si vous souffrez de l’autre jambe. Il y a une explication parfaitement logique à cela, lorsque nous marchons, les bras nous servent de balancier et nous aide à trouver notre équilibre corporel. Quand on pose le pied droit en premier sur le sol, nous balançons le bras gauche pour compenser et nous maintenir en équilibre. En utilisant la canne de la mauvaise main, vous transmettez donc à votre corps une mauvaise information et cassez la posture et le mouvement naturel de vos bras, votre coordination est moins adaptée. Naturellement, en marchant avec une canne, vous la déplacerez vers l’avant, cela vous permettra de basculer le poids de votre corps vers la canne. Lorsque vous empruntez des escaliers en montant, utilisez toujours la rampe et tenez votre canne de l’autre main. Vous utiliserez naturellement votre jambe fonctionnelle et la jambe moins valide suivra le mouvement. En descendant les escaliers, faites de même, tenez la rampe d’une main et ne lâchez pas votre canne de l’autre main. Faites cependant passer votre jambe moins valide en premier, la jambe en meilleure santé suivra le mouvement et servira de soutien.   A vous de choisir votre canne avec toutes ces informations en tête, prenez en compte vos besoins, vos caractéristiques morphologiques, faites vous plaisir et ajoutez une touche de couleur si le cœur vous en dit.