Définition

Pour comprendre la maladie de Parkinson, il faut tout d’abord comprendre comment fonctionne le cerveau. La maladie de Parkinson ou la paralysie agitante est une affection chronique du système nerveux liée à l’altération de certaines cellules du cerveau, c’est à dire que c’est une maladie longue et qui évolue dans le temps.

Elle affecte particulièrement une zone du cerveau appelée substance noire ou locus niger située dans le tronc cérébral. La substance noire contient de la dopamine en grande quantité.

La dopamine est une molécule que l’on appelle neurotransmetteur car c’est elle qui permet de transmettre les messages entre les neurones, comme une liaison entre les neurones.

Dico : mot à mot

  • Affection : le synonyme de maladie
  • Chronique : pour les maladies qui durent dans le temps et qui sont évolutives
  • Système nerveux : le système nerveux central est composé du cerveau et de la moelle épinière et le système nerveux périphérique sont les nerfs qui parcourent l’intégralité du corps.

Lorsque une personne est atteinte par la maladie, Les neurones de cette zone se désagrègent petit à petit. Il n’y a plus suffisamment de dopamine pour faire la liaison entre les neurones restant et le reste du tronc cérébral. Le noyau cérébral (striatum) ne reçoit alors plus les ordres de la substance noire et c’est ce qui entraîne la maladie de Parkinson.

En effet, c’est la dopamine qui sert en partie à contrôler les mouvements et le plaisir.

Livres A savoir

La maladie de Parkinson est à l’origine d’un manque de dopamine. Cependant, à l’inverse, dans le cas d’un excès de dopamine, les personnes souffrent alors de schizophrénie.

Les symptômes

Les symptômes de la maladie de Parkinson sont essentiellement des symptômes physiques. On en recense trois principaux :

La lenteur

C’est le premier symptôme et le plus probant. Les personnes ont des difficultés à effectuer un mouvement notamment lorsqu’il faut les coordonner. Le nom scientifique de la lenteur est l’akinésie.

La rigidité

Les personnes ressentent une tension excessive dans les muscles ce qui entraîne des douleurs musculaires. Cette tension se concentre essentiellement autour de la colonne vertébrale ce qui donne au malade une posture voûtée.

Le tremblement

C’est un des symptômes les plus connus mais pourtant il ne touche pas tous les malades. Cependant la plupart des malades de Parkinson souffrent d’un tremblement des membres supérieurs au repos.

Zoom sur Parkinson précoce

5 à 10% des personnes diagnostiquées parkinson ont moins de 40 ans. C’est ce que l’on appelle avoir un Parkinson précoce. Cependant, les personnes plus jeunes sont plus réceptives aux traitements et peuvent ainsi continuer à mener la même vie qu’avant.

La maladie d’Alzheimer entraîne d’autres symptômes tels qu’un excès de salivation, une dépression, des troubles du sommeil, une voix chevrotante et une incontinence urinaire.

Traitements

Malheureusement, la maladie de Parkinson ne se soigne pas. Cependant, ces dernières années, grâce à la recherche, des progrès considérables ont été faits et permettent de vivre de nombreuses années avec la maladie sans trop de répercussion sur son quotidien.Donc même si la maladie ne se guérit pas (pour le moment), l’espérance de vie des personnes atteintes par Parkinson pourra être largement augmentée.

À l’heure actuelle, il est seulement possible de diminuer les symptômes et de ralentir l’évolution.