1- Ranger votre escalier

Tout objet posé sur les marches est un obstacle. Il faut ainsi être vigilent à ce que rien n’encombre la montée des marches. Au moindre écart, le senior peut perdre son équilibre.

2- Inspecter l’état des escaliers

Bosses, apparition de clous, fissures, inégalité de la surface : pensez à rendre chaque marche parfaitement lisse et sans encombre pour le senior.

3- Vérifier la visibilité de chaque marche

Une marche loupée et l’accident peut vite arriver. Pensez donc à ce que l’éclairage soit identique pour chaque marche. Un manque de visibilité d’une marche peut entraîner un déséquilibre de la personne âgée. Si vous n’avez pas la possibilité de modifier l’éclairage, vous pouvez coller une bande de couleur ou éventuellement redonner un coup de peinture.

4- La problématique du tapis

Nous vous conseillons de retirer tout tapis pouvant faire trébucher la personne. Les tapis sont souvent à l’origine des chutes dans les escaliers. L’autre solution étant d’attacher correctement le tapis aux marches.

5- Evaluer la hauteur de marche

Des marches inégales en profondeur ou hauteur peuvent facilement déstabiliser la personne. Faire appel à un menuisier peut être utile pour apporter des rectifications.

6- Faciliter l’accès aux interrupteurs

L’éclairage doit fonctionner correctement et les interrupteurs doivent être accessibles sans à avoir à faire d’écart.

7- Ajuster la rampe

Pensez à vérifier qu’elle soit correctement fixée au mur. Elle doit également être assez éloignée du mur pour que la personne puisse facilement la saisir. Sa hauteur est généralement d’1 mètre afin d’avoir un maximum de confort lors de la montée.

8- Utiliser des bandes antidérapantes

Elles peuvent être collées sur le rebord des marches pour éviter les glissades.