Les soins palliatifs à l’hôpital ou à domicile ?

Les soins palliatifs sont prodigués aux personnes à l’hôpital, ou pour celles qui le souhaitent et lorsque les conditions matérielles le permettent, à domicile. Les personnes âgées ou malades peuvent demander à rester à la maison et bénéficier de soins palliatifs grâce à un accompagnement par des professionnels (médecins, infirmières, psychologues…) et par leurs proches.

Qui peut bénéficier de soins palliatifs à domicile ?

Comme nous l’avons précisé plus haut, toute personne âgée, en fin de vie ou atteinte d’une maladie grave en phase avancée quel que soit son âge, peut demander à recevoir des soins palliatifs à domicile. Aucune condition particulière n’est exigée. Par ailleurs, les soins palliatifs à domicile n’excluent pas des périodes d’hospitalisation si l’état de la personne concernée l’exige.

Dans la pratique, l’avis conforme du médecin traitant est nécessaire, ainsi que le consentement de la personne en fin de vie et de ses proches. L’organisation des soins palliatifs avec les professionnels de la santé doit être possible.

La durée des soins palliatifs à domicile dépend de différents facteurs et varie d’un cas à l’autre.

Professionnels intervenant dans le cadre des soins palliatifs à domicile

Les soins palliatifs à domicile sont réalisés, en général, par un ensemble de professionnels : médecins, infirmiers, orthophonistes, kinésithérapeutes, psychologues, pharmaciens…

Ces professionnels sont organisés dans le cadre de plusieurs services de soins palliatifs à domicile.

Hospitalisation à domicile (HAD)

Les professionnels de santé interviennent au domicile du patient/la personne âgée afin de lui procurer des soins médicaux et paramédicaux. L’hospitalisation à domicile se fait sur prescription médicale. L’avis du médecin traitant est requis. Ce service peut prendre en charge des personnes âgées dans les EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Ce service de soins palliatifs à domicile est pris en charge à hauteur de 80% par l’Assurance maladie. Des structures d’hospitalisation à domicile existent dans presque tous les départements. La durée des soins par le service HAD dépend de la nature des soins et de l’évolution de votre état de santé. En savoir plus sur l’hospitalisation à domicile.

soins-infirmiereServices et soins infirmiers à domicile (SSIAD)

Les établissements médico-sociaux, proposant des services et soins infirmiers à domicile, jouent également un rôle pour assurer les soins palliatifs à domicile des personnes en fin de vie.

Equipes mobiles de soins palliatifs (EMSP)

Il s’agit d’une équipe composée de plusieurs professionnels, médecins, psychologues, infirmiers, bénévoles, spécialisés dans les soins palliatifs. L’accompagnement en fin de vie des personnes par ces services consiste à se déplacer auprès du malade ou la personne âgée, ses proches et les soignants. Dans les zones où il n’existe pas de réseau de soins palliatifs, l’EMSP peut intervenir directement à domicile. Ce service a également un rôle de conseil et de formation auprès des professionnels.

domicile-santeRéseaux de santé

Les réseaux de santé permettent surtout de coordonner l’intervention des différents professionnels afin de maintenir à domicile les personnes ayant besoin de soins palliatifs et désirant rester à la maison. Les équipes des réseaux de santé assurent la continuité de la prise en charge des soins médicaux (établissements de santé, médecins…), la prise en charge sociale (avec les services de la ville) et psychologique. Les réseaux ont une mission d’information et de formation en matière de soins palliatifs.

Les aides pour les soins palliatifs à domicile

Il existe différentes aides pour les personnes souhaitant recevoir des soins palliatifs à domicile et pour leurs proches.

La personne qui a besoin d’un accompagnement en fin de vie peut demander une allocation personnelle d’autonomie (APA), une aide auprès du Fonds national d’action sociale de la CNAMTS ou auprès du Fonds action sociale de sa caisse maladie. La personne malade ou âgée peut également se renseigner auprès de sa mutuelle, ou ses assurances si elle en possède (assurance dépendance, prévoyance).

Les aides peuvent s’avérer utiles pour se procurer le matériel de confort et de maintien à domicile nécessaire.

Enfin, les proches de la personne qui reçoit les soins palliatifs, peut demander l’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP).