Quelles conditions pour en bénéficier ?

Avoir plus de 60 ans

Avoir une autorisation du médecin traitant

ou hospitalier en cas de sortie d’hôpital

Être en situation de dépendance ou malade

Livres A savoir

Le nombre de places est limité pour bénéficier des soins d’un SSIAD, seules les situations de dépendance avancées sont acceptées.

Livres A savoir

Le médecin traitant ou hospitalier établit une demande de prise en charge auprès de l’Assurance Maladie. Une fois la prescription délivrée, il suffit alors de s’adresser au service de soins infirmiers proche de chez soi.

Comment sont financés les soins ?

Les soins dispensés sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Quant aux honoraires des médecins ou des intervenants extérieurs, ils sont remboursés aux conditions normales. Même chose pour l’achat des médicaments.

Si la demande a été refusée auprès de l’assurance maladie, les soins sont pris en charge soit par l’assurance maladie ou par l’aide sociale.

Livres A savoir

On ne peut pas cumuler l’intervention des services de soins infirmiers à domicile avec les soins des infirmiers libéraux. Ces derniers interviennent lors du maintien à domicile d’une personne qui nécessite des soins infirmiers réguliers et une surveillance constante.

Quel est le personnel du SSIAD ?

Le SSIA est composé de toute une équipe :

  • des aides-soignantes qui délivrent les soins de confort et d’hygiène : aide à la toilette, au lever, repas, habillage. Diplômés d’Etat, elles peuvent délivrer certains soins sous la responsabilité de l’infirmier, ce qui n’est pas le cas des aides à domicile.
  • des infirmiers(ères) qui effectuent les actes infirmiers classiques (piqûres, escarres, pansements etc.) tout en assurant la surveillance médicale.
  • des ergothérapeutes qui conseillent sur l’aménagement du domicile et sur les différents produits d’aide.
  • des kinésithérapeutes (non compris dans le forfait du service de soins à domicile). A la charge de la personne dépendante.

C’est généralement le médecin traitant qui évalue le rythme d’intervention de ces professionnels.