Dans quels cas puis-je solliciter ma caisse de retraite pour les frais de mon aide à domicile ?

Sachez que les caisses de retraite développent une politique visant à aider financièrement les personnes âgées à la retraite qui sont dans une situation matérielle délicate. Le but poursuivi est de permettre aux seniors de garder leur autonomie et d’avoir le meilleur confort de vie possible à leur domicile. Les caisses de retraite du régime général et les caisses de retraite complémentaire disposent d’un fonds d’action sociale qui leur permet d’accorder des aides financières aux personnes âgées. Par conséquent, il est tout à fait possible de contacter vos caisses de retraite si vous avez besoin d’une aide à domicile pour les courses, le ménage, les repas, de façon régulière ou occasionnellement (suite à une hospitalisation ou au décès d’un proche) et si vous disposez de faibles ressources.

Pour les anciens salariés du secteur privé, les organismes à contacter sont :

-la Caisse nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) ou la CRAV correspondante,

-ainsi que l’ARRCO (non cadres) ou l’AGIRC (cadres) en ce qui concerne la retraite complémentaire.

Vous pouvez également solliciter votre mutuelle qui peut dans certains cas vous accorder une aide financière pour les frais de votre aide à domicile.

Y a-t-il des conditions particulières pour pouvoir bénéficier d’une aide financière de ma caisse de retraite pour un employé à domicile ?

En général, c’est l’organisme auprès duquel vous avez le plus cotisé qui peut vous octroyer l’aide financière. Vous devez percevoir une pension de retraite ou une pension de réversion auprès de ce régime. L’aide pour les frais de l’aide à domicile n’est pas cumulable avec l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou avec une autre allocation compensatrice, comme, par exemple, la prestation compensatrice du handicap (PCH).

A quel montant d’aide financière pourrais-je prétendre pour les frais de l’aide à domicile ?

Le montant de l’aide financière allouée par votre caisse de retraite sera calculé en fonction de plusieurs éléments :

-votre degré d’autonomie (selon la grille AGGIR),

-vos besoins,

-vos ressources ;

L’aide s’inscrit dans le cadre d’un plan d’action personnalisé (PAP). Une personne d’une association avec laquelle travaille la caisse de retraite rencontre la personne âgée à son domicile afin d’évaluer son état de dépendance et ses besoins. Il s’agit donc d’une évaluation personnalisée et le montant de l’aide financière varie d’un cas à un autre, en fonction de la situation de chaque retraité. L’aide financière permet la prise en charge d’une partie des frais exposés par la personne âgée pour l’emploi d’une aide à domicile. L’aide est notamment soumise à des plafonds (de ressources de la personne âgée, de prise en charge maximale par la caisse de retraite et en fonction du nombre d’heures de travail de l’aide à domicile). Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à vous rapprocher de vos caisses de retraite.